Kin : le commencement

Kin : le commencement

Réalisé par : Josh Baker et Jonathan Baker
Date de sortie : 29 août 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Avec un titre pareil, « Kin : le commencement » laisse supposer un début de franchise, mais nous ne serons peut-être pas au rendez-vous. L’affiche est pop et colorée et se vante de certaines références. Nous nous attendions à un film de science-fiction palpitant, il n’en résulte qu’un produit mou et sans surprise. Le jeune Myles Truitt est pourtant captivant avec ses airs de garçon apeuré mais déterminé, mais l’intrigue ne suivra pas son ambition. Son personnage découvre une puissante arme d’origine inconnue dans une usine désaffectée. Au lieu de nous transporter dans un film SF, l’histoire l’oblige à ne s’en servir que pour défendre son frère et une strip-teaseuse de quelques criminels. La fin va préparer le terrain pour l’éventuelle suite, mais c’est déjà trop tard.

2/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s