First Man, le premier homme sur la Lune

First Man, le premier homme sur la Lune

Réalisé par : Damien Chazelle
Date de sortie : 17 octobre 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Changement total de registre pour Damien Chazelle qui tente une biographie du plus célèbre astronautes après sa comédie musicale « La La Land ». Son film décrit le parcours de Neil Armstrong, l’un des pilotes d’essai les plus confirmés et sélectionné par la NASA pour intégrer la mission Appollo 11 et être le 20 juillet 1969, le premier homme à poser le pied sur la Lune. Pendant plus de deux heures, le cinéaste nous décrit son parcours depuis 1960. Ryan Gosling dans le rôle titre emploi un jeu sans expression volontaire comme à l’époque de « Drive ». Si dans sa voiture, le visage du comédien fascinait, les gros plans dans sa fusée empêchent cette fois tout sentiment d’identification et ce, malgré les nombreux flash-back nous racontant son passé personnel. « First Man, le premier homme sur la Lune » est un film à la mise en scène froide qui met toujours en avant les failles du projet, les matériaux défaillants, les dépenses publiques excessives… Nous restons alors perplexes face à tant de scepticisme. Seules les fameuses théories du complot sur la véracité de la mission ne sont jamais remises en question. Pour Chazelle, Armstrong a vraiment marché sur la Lune. Enfin, s’il n’est absolument pas annoncé comme un film de science-fiction, la thématique nous incite à vouloir apercevoir davantage de scènes dans l’espace. En bref, « First Man » est un film trop long et pas assez grand public.

6/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s