Leto

Leto

Réalisé par : Kirill Serebrennikov
Date de sortie : 5 décembre 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Avec « Leto », Kirill Serebrennikov dresse le portrait d’une petite communauté du rock dans l’Union Soviétique des années 80. Les albums de Lou Reed, Bob Dylan et de David Bowie s’échangent en contrebande et une scène rock émerge dans le pays. On assiste à la création d’une salle de concert et à l’enregistrement du premier album de Kino. En parallèle, « Leto » dévoile un triangle amoureux libre et anticonformiste. Quoi que reparti sans prix, le film a brillé au dernier Festival de Cannes. Pourtant, il n’est pas facile d’entrer dans cet univers noir et blanc où les couleurs pop débarquent sans se faire attendre. A l’image du public qui a l’obligation de rester assis pendant un concert de rock, nous sommes bloqués dans l’euphorie des personnages qui vivent leurs vies sans se soucier des autres et de la caméra. « Leto » s’apprécie à condition d’avoir une attirance pour la musique russe des débuts de la perestroïka.

6/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s