Kabullywood

Kabullywood

Réalisé par : Louis Meunier
Date de sortie : 6 février 2019

La critique Cinéphiles 44 :
Lorsqu’on parle de l’Afghanistan aujourd’hui, on pense aux talibans, à la guerre ou à la burqa. Le cinéaste français Louis Meunier a tenu à nous rappeler que dans les années 70, le pays était un havre de liberté. Il y avait même le Aryub, le plus grand cinéma du pays. Mais celui-ci a fermé dans les années 90. Heureusement, celui-ci a échappé aux bombes et a été rénové à l’occasion du film. Même s’il fait à tout moment écho à la vie, « Kabullywood » n’est pas un documentaire. La caméra de Louis accompagne quatre étudiants dans leur rêve de culture et de militantisme. Nous les suivrons dans leur quête à créer un nouveau lieu de culture et enfin à rendre vie au cinéma le Aryub. Bien que le jeu des comédiens soit moyen, « Kabullywood » est un véritable éloge à la liberté et à l’espoir d’un futur meilleur grâce à la jeunesse afghane. Les musiques d’Orange Blossom accentuent l’indépendance des mots et des gestes de cette nouvelle génération pleine d’ambition. Malheureusement le projet fou de ce film a été rattrapé par la réalité puisque l’équipe du film a été menacée et victime d’un attentat. Les portes du cinéma sont restées fermées mais sa valeur est d’autant plus grande.

9/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s