My beautiful boy

My beautiful boy

Réalisé par : Felix Van Groeningen
Date de sortie : 6 février 2019

La critique Cinéphiles 44 :
Dans « My beautiful boy », Steve Carell est le père de Timothée Chalamet remarqué dernièrement dans « Call me by your name ». Ce dernier est un adolescent tombé dans la drogue dès son plus jeune âge. Son père essaie tant bien que mal d’aider son fils à remonter la pente, quitte à se faire détester. Le récit alterne les scènes douloureuses et les flash-backs explicatifs de cette dépendance. Bien que Steve Carell soit étonnant dans son rôle de père qui s’épuise au point de s’oublier, la mise en scène est trop linéaire pour ressentir une quelconque émotion. C’est une déception d’autant plus grande quand on sait que ce long-métrage est signé Felix Van Groeningen, qui a réalisé le plus beau film de 2013, « Alabama Monroe ».

6/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s