Alpha, the right to kill

Alpha, the right to kill

Réalisé par : Brillante Mendoza
Date de sortie : 17 avril 2019

La critique Cinéphiles 44 :
Encore discret en France, Brillante Mendoza est pourtant un habitué des festivals. Dans « Alpha, the right to kill », le réalisateur philippin dénonce la corruption qui règne dans la police du pays. L’action se déroule à Manille. La lutte antidrogue fait rage et il faut faire preuve d’imagination pour pouvoir faire circuler la drogue. Un officier de police et un petit dealer ont passé un accord. Sous leurs apparences à vouloir faire tomber le plus gros trafiquant de la ville, ils en profitent pour en faire des affaires lucratives. Le policier Espino est alors corrompu mais le jeune Elijah s’est surtout engagé pour subvenir aux besoins de sa famille. « Alpha, the right to kill » est un thriller écrit sur des œufs où tout peut exploser à tout moment. La grande force du film repose justement sur cette tension qui ne désemplie jamais. Un film hyperréaliste joué avec vigueur.

7/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s