125, rue Montmartre

125, rue Montmartre

Réalisé par : Gilles Grangier
Date de sortie : 9 septembre 1959

La critique Cinéphiles 44 :
Dans « 125, rue Montmartre », Lino Ventura est un crieur de journaux dans les rues de Paris. Un jour il sauve Didier qui allait se jeter dans la Seine. Les deux hommes vont se lier d’amitié. Mais ce dernier a un lourd secret qu’il confie à son nouvel ami. Héritier d’une grosse fortune, sa femme cherche à le rendre fou afin de le faire interner. Le personnage de Ventura est rapidement impliqué dans une histoire de meurtre. Bien que la musique soit trop fluette, les valeurs ajoutées de ce film noir sont les prestations qualitatives des comédiens qui abordent les dialogues signés Michel Audiard avec intelligence. L’ambiance est haletante, même s’il manque des rebondissements plus audacieux pour rendre ce trente-quatrième film de Gilles Grangier plus percutant.

7/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s