Holy Lands

Holy Lands

Réalisé par : Amanda Sthers
Date de sortie : 16 janvier 2019

La critique Cinéphiles 44 :
En adaptant son propre roman « Les Terres Saintes », Amanda Sthers s’est inspirée d’un article du Monde Diplomatique relatant qu’on élevait des porcs en Israël afin de rebuter les terroristes. « Holy Lands » suit un vieillard juif new-yorkais qui décide de s’établir comme éleveur de porcs à Nazareth. Les habitants du village et sa famille restée aux Etats-Unis ne comprennent pas ce choix. Bien que le synopsis soit intéressant, le long-métrage ne trouve pas suffisamment de souffle pour sortir de la simple dramaturgie familiale. Les comédiens tombent trop rapidement dans le pathos. Patrick Bruel et Rosanna Arquette semblent restés au début des années 2000 en délivrant une prestation datée. Jonathan Rhys-Meyer se défend bien mais « Holy Lands » ne passe pas le cap de simple chronique.

5/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s