Un havre de paix

Un havre de paix

Réalisé par : Yona Rozenkier
Date de sortie : 12 juin 2019

La critique Cinéphiles 44 :
En Israël, trois frères se retrouvent pour enterrer leur père dans le kibboutz de leur enfance. Le calme y règne puisque les anciens ont coupé les alarmes afin de dormir tranquille. Avishaï est le plus jeune et doit partir à la frontière libanaise dans deux jours où un nouveau conflit vient d’éclater. Itaï souhaite l’endurcir, tandis que Yoav veut l’empêcher de partir. Entre humour et mélodrame, « Un havre de paix » met en image le poids du devoir qui pèse chaque jour sur ces jeunes soldats qui obéissent à une tradition depuis des générations. Mais la guerre ne laisse jamais indemne et comme Yoav, certains ont perdu toute l’innocence de leur enfance. Itaï semble avoir moins de recul. Armé en permanence, il ne semble pas avoir encore avoué que la guerre lui a également laissé un trouble post-traumatique. Le metteur en scène qui joue également le rôle d’Itaï réalise un film autobiographique saisissant sur les angoisses du conflit.

7/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s