Carne

Carne

Réalisé par : Gaspar Noé
Date de sortie : 17 juin 1992

La critique Cinéphiles 44 :
Au début des années 90, personne ne connaissait encore le sulfureux provocateur Gaspar Noé. C’est après 2 courts-métrages que “Carne” apparaît sur les écrans du Festival de Cannes. Les cartons préviennent que le film peut heurter la sensibilité des plus jeunes. Soyez avertis, tous les films de Noé heurtent la sensibilité de tous les publics. Après une définition de la “Carne”, on assiste à l’éventration d’un cheval pour en faire de la viande. Le boucher chevalin est alors notre personnage principal. Celui-ci doit éduquer sa fille après que la mère se soit enfuie pour une vie plus heureuse. Chaque jour, père et fille vivent le même refrain. Ce qui paraissait normal au début finit par déranger et frôler avec l’inceste. Entre violence et dégoût, vous trouverez étonnamment une once de désespoir et de nostalgie plutôt attendrissante. Prémisse du diptyque “Seul contre tous” qui sortira six ans plus tard, “Carne” est un moyen-métrage qu’on vous déconseille de savourer pendant le repas.

7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s