Tralala

Tralala

Réalisé par : Arnaud Larrieu et Jean-Marie Larrieu
Date de sortie : 6 octobre 2021

La critique Cinéphiles 44 :
Présenté en séance de minuit au Festival de Cannes 2021, “Tralala” suit les pas d’un sans-abri des rues de Paris qui n’a qu’une guitare comme seule richesse. Il chante ses pensées et on a l’impression d’entendre Philippe Katerine. Le générique nous le confirmera car le chanteur est l’auteur des musiques aux côtés d’Etienne Daho, Dominique A, Jeanne Cherhal et Bertrand Belin qui joue également dans le film. Croisant la route d’une mystérieuse jeune femme qu’il prend pour une apparition divine après qu’elle lui ait conseillé de ne pas être lui-même, “Tralala” décide de la retrouver et se rend à Lourdes où Josiane Balasko le prend pour son fils disparu vingt ans plus tôt. Là-bas, tout le monde le prend pour le fils Pat et son intégration se passe plutôt bien avec le pseudo frère et ses amantes Mélanie Thierry et Maïwen. “Tralala” est une comédie musicale qui se dessine et se développe avec une fluidité remarquable. Les chansons sont originales et certaines parviennent même à nous toucher. Josiane Balasko surprend par sa retenue, Mélanie Thierry rappelle parfois Emmanuelle Béart et sa sensualité de “8 femmes” et Bertrand Belin nous livre des morceaux à la nostalgie communicative. Créatif, naïf et drôle, “Tralala” est une joyeuse surprise.

9/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s