Le Genou d’Ahed

Le Genou d’Ahed

Réalisé par : Nadav Lapid
Date de sortie : 15 septembre 2021

La critique Cinéphiles 44 :
Quoi de plus banal qu’un genou ? Cette partie du corps que personne ne regarde, ne prête attention ou ne cite comme quelque chose qu’on aime ou déteste. Titre du film qu’est en train de préparer le cinéaste décrit dans le film du même nom, “Le Genou d’Ahed” est aussi alambiqué que cette phrase. On a d’ailleurs du mal à saisir les enjeux de l’histoire tant la mise en scène nous entourloupe et la caméra nous distrait. En plein désert israélien, Nadav Lapid règle ses comptes avec son pays. Il y sera question de formulaire qui décide ce dont on a le droit de mettre en scène ou non, mais aussi d’un ministre de l’art qui déteste l’art et la beauté de l’être humain. “Le Genou d’Ahed” est à la fois un drame expérimental, à la fois une critique de la liberté d’expression. Un long métrage brutal qui suscite colère et émoi.

7/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s