Passion simple

Passion simple

Réalisé par : Danielle Arbid
Date de sortie : 11 août 2021

La critique Cinéphiles 44 :
Adapté du roman d’Annie Ernaux paru en 1992, “Passion simple” met Laetitia Dosch en scène dans la peau d’une femme passionnée et amoureuse des yeux, du torse, du sexe, des fesses, de la voix d’un homme. Cette prof séparée avec un enfant, n’hésite pas à tout suspendre pour s’offrir à cet homme qui ne la considère que pour sa chair. Le spectateur n’est pas invité à juger. Il sait que la soumise est consciente et consentante de sa position. Qu’importe, ces retrouvailles sont toujours une porte ouverte au plaisir et à la jouissance. “Passion simple” est un film beau et sensuel, mais qui laisse un goût d’inachevé par son récit fortement réduit à un corps à corps.

6/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s