Mandy

Mandy

Réalisé par : Panos Cosmatos
Date de sortie : Prochainement

La critique Cinéphiles 44 :
Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs puis aux Utopiales de Nantes, « Mandy » raconte comment Nicolas Cage, bucheron fou amoureux, va se transformer en vengeur métalleux après qu’une secte aie kidnappé sa femme. Panos Cosmatos prend son temps et fait bouillir le spectateur qui attend désespérément qu’il se passe quelque chose. Car l’histoire de « Mandy » se résume à ce qu’on vient d’écrire. Le cinéaste a surtout voulu nous bercer d’illusion avec des images psychédéliques et contemplatives. C’est certain, il y a pleins d’effets sur fond rouge. Mais à force de nous imposer cette boucherie visuelle, le cinéaste nous perd dans un esthétisme sans fond, ni conviction. Entre objet de fétichisme et série Z, « Mandy » est un craquage complet pour qui ne le regardera pas sous LSD.

2/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s