La Pointe Courte

La Pointe Courte

Réalisé par : Agnès Varda
Date de sortie : 1954

La critique Cinéphiles 44 :
Avant de recevoir le César d’honneur (2001), le prix René-Clair de l’Académie française (2002), la Palme d’honneur du Festival de Cannes (2015), de l’Oscar d’honneur (2017) et de la Caméra de la Berlinale (2019), Agnès Varda a dû s’imposer dans un milieu principalement dirigé par des hommes. En 1954, elle recrute Philippe Noiret et Silvia Monfort, dans leurs premiers rôles, et s’entoure d’Alain Resnais pour le montage de son premier long-métrage “La Pointe Courte”. C’est dans ce village de Sète qu’elle racontera deux histoires, celle de familles de pêcheurs et celle d’un couple. Les deux histoires se croisent et s’entrecroisent dans le mouvement de la caméra 35 mm de Varda qui filme à merveille les contrastes des noirs et des blancs. Premier coup d’essai ignoré dans les salles, il n’en résulte pas moins une docufiction innovante.

7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s