Le beau Serge

Le beau Serge

Réalisé par : Claude Chabrol
Date de sortie : 11 février 1959

La critique Cinéphiles 44 :
Après être parti douze années, François retourne dans son village et retrouve son meilleur ami Serge. Ce dernier s’est marié avec Yvonne, a perdu son enfant trisomique et a sombré dans l’alcool. François remarque que Serge est odieux avec sa femme alors qu’elle est de nouveau enceinte. François non plus n’est pas des plus sains. A peine arrivé qu’il couche avec Marie, une adolescente de 17 ans magnifiquement interprétée par Bernadette Lafont, dans son second rôle avec le court-métrage de François Truffaut. Payé avec les 35 millions de francs de sa femme, “Le beau Serge” est le premier long-métrage de Claude Chabrol. A 29 ans, Chabrol nous étonne par sa maîtrise de la mise en scène, du cadrage et de la direction artistique. Son film porté à merveille par Gérard Blain et Jean-Claude Brialy, est d’une extrême maturité et sa qualité est tellement reconnue que l’œuvre sera considérée comme la première de la Nouvelle Vague.

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s