Les Intranquilles

Les Intranquilles

Réalisé par : Joachim Lafosse
Date de sortie : 29 septembre 2021

La critique Cinéphiles 44 :
Qu’il est beau d’aimer. Dans “Les Intranquilles”, Leïla Bekhti et Damien Bonnard s’aiment profondément. Leur vie semble idéale à la campagne avec leur fils. Mais Damien ne se repose jamais. Il nage, bricole, cuisine, peint, ses idées fusent à tout va. On a du mal à les savoir en vacances. La caméra filme cette fougue sans nous laisser une minute pour souffler. On imagine bien qu’à un moment ou un autre, toute cette pression va éclater. En réalité, Damien est atteint d’un trouble cyclothymique, passant en quelques minutes d’un état de joie à un état de paranoïa. Leïla a appris à vivre avec ce mal. Mais lorsque Damien arrête les médicaments, il devient difficile de le supporter, le soutenir et rester calme. Pourtant Leïla, dont le personnage porte également son prénom, semble puiser une force incroyable pour faire face à ces maux. “Les Intranquilles” est un drame clairement déchirant tant le réalisme colle à la peau des deux comédiens. Leurs prestations sont si intenses qu’elles forcent indéniablement au respect.

10/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s