Chronique d’une liaison passagère

Chronique d’une liaison passagère

Réalisé par : Emmanuel Mouret
Date de sortie : 14 septembre 2022

La critique Cinéphiles 44 :
Emmanuel Mouret poursuit son analyse du couple hétérosexuel en présentant une nouvelle comédie amoureuse, “Chronique d’une liaison passagère”. Sandrine Kiberlain est une mère célibataire et Vincent Macaigne un homme marié. Tous les deux amants, ils se voient de plus en plus pour un rapport sexuel, une balade ou une partie de badminton. Finalement, la relation extraconjugale résonne comme une histoire d’amour. Jusqu’au jour où le faux couple décide un plan à trois… Comme souvent dans les histoires de Mouret, le film bavarde beaucoup. Le film repose alors sur les épaules de ses comédiens. Heureusement, les épaules de Kiberlain et Macaigne sont légères, sympathiques et attachantes, et ce, malgré l’aspect redondant de l’intrigue et de la filmographie de Mouret.

7/10

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. fred78cinema dit :

    Du plein style Mouret, bavard mais bien écrit toujours ! Kierlain et Macaigne en profitent, 7/10

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s