A genoux les gars

A genoux les gars

Réalisé par : Antoine Desrosières
 Date de sortie : 20 juin 2018

La critique Cinéphiles 44 :
C’est rare mais il arrive parfois qu’on se demande comment un film a pu être nommé à Cannes tellement il frôle avec la médiocrité. « A genoux les gars » raconte comment une adolescente a fait une fellation au copain de sœur durant son absence. Ce film de banlieue ne manque pas de vocabulaire pour séduire le spectateur en mal d’humour de cités. Leur familiarité et leur sens des mots ne manquent pas d’originalité pour l’intellectuel normalement constitué. Malheureusement le jeu excessif des comédiens laisse perplexe car n’est absolument pas assez développé pour être crédible. Pourtant, chacun semble tellement sûr de son jeu, qu’il nous est impossible de penser à une chronique parodique. Où Antoine Desrosières souhaite-t-il nous emmener ? Bien nous choquer pour mieux nous faire réagir quant aux conditions des femmes ? C’est un échec cuisant « A genoux les gars » est une pornographie des mots et n’apporte rien de consistant.

2/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s