Les Diaboliques

Les Diaboliques

Réalisé par : Henri-Georges Clouzot
Date de sortie : 29 janvier 1955

La critique Cinéphiles 44 :
Prix Louis Delluc en 1954, “Les Diaboliques” est un long-métrage de Henri-Georges Clouzot inspiré du roman “Celle qui n’était plus” de Pierre Boileau et Thomas Narcejac. L’histoire raconte comment deux enseignantes, la maîtresse d’un homme marié et l’épouse légitime, vont conspirer pour assassiner l’homme en question. Mais quelques temps après que le crime a été commis, le corps disparaît… “Les Diaboliques” est une histoire tellement envoûtante qu’elle se vit au même titre que les personnages planifient, s’affolent, se calment ou se victimisent. Ce chef d’œuvre de la tension frôle parfois avec l’horrifique et sa première lecture fait froid dans le dos. Cette totale maîtrise du genre fait bien entendu penser à Alfred Hitchcock, mais Clouzot a bien son propre style. Le cinéaste français va même plus loin dans la gestion de l’angoisse et ce film noir est diaboliquement macabre.

10/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s